La quarantaine d’îles qui forment l’archipel des Galapagos sont situées en plein Océan Pacifique, non loin des terres équatoriales. Très réputées pour leur biodiversité unique au monde, ces îlots volcaniques sont une destination de choix pour les voyageurs qui désirent découvrir une autre facette de l’Amérique latine. Cependant, il est nécessaire de bien se renseigner sur le climat avant de quitter le continent pour l’Océan, car l’observation de la faune et de la flore des Galapagos dépend beaucoup des conditions météorologiques. Nous vous livrons ici nos recommandations pour choisir au mieux la période de votre séjour.

> Des saisons typiquement tropicales

Comme l’Equateur, les Galapagos sont soumises à un climat tropical, c’est-à-dire que l’année y est divisée en deux saisons qui font varier les températures et la météo. De mai à décembre, c’est la saison sèche qui s’installe dans les terres et sur les côtes. La température de l’air oscille alors entre 20 et 26 degrés et, comme son nom l’indique, cette période de l’année voit très peu de précipitations. La saison sèche est aussi appelée “saison de Garua”, en raison d’un épais brouillard humide qui se niche sur les hauteurs des îles. De fin décembre au début du mois de mai, c’est l’époque de la saison humide ou saison chaude, dont les températures s’envolent régulièrement jusqu’aux 30 degrés. Cette saison est aussi celle des pluies et des perturbations, le temps y est parfois changeant. De lourdes averses peuvent surprendre un voyageur, notamment en altitude, où il fait plus frais et humide du fait de la condensation des nuages.

> Une destination idéale pour les activités marines

La réserve marine des Galapagos est l’une des plus belles choses à voir près de l’archipel. Nombreux sont les endroits pour faire de la plongée et partir à la rencontre d’une faune et d’une flore exceptionnelles. Cependant, la température de l’eau varie légèrement selon les saisons et peut suffire à compromettre votre confort lors de cette activité. C’est pourquoi lors de la saison sèche, au moment où les eaux sont un peu plus fraîches (entre 18 et 22 degrés en moyenne), il est préférable de prévoir un petit équipement pour ne pas avoir froid. Lors de la saison chaude, malgré des averses régulières, l’eau est sensiblement plus chaude et atteint parfois les 30 degrés, il est alors très agréable de s’y baigner et de profiter des spots de plongée.

> Partir à la découverte de la biodiversité

Avec sa faune incroyable, l’archipel est plein de surprises et est un lieu idéal pour rencontrer des animaux. Peu importe la saison, les fonds sous-marins sont toujours beaux et pleins de vie. Néanmoins, sachez que l’éclosion des œufs de tortues géantes débute en décembre et se poursuit jusqu’en avril, la ponte, elle, est plutôt visible courant octobre. Le mois de septembre est propice à l’observation des pingouins, des lions de mer et de beaucoup d’espèces d’oiseaux, tandis qu’on aperçoit un grand nombre de manchots au mois de mars.

Globalement, ce sont les mois d’avril et de mai qui sont souvent recommandés pour la visite des Galapagos, car le climat y est très doux, l’eau est encore chaude et on observe beaucoup d’animaux sur les îles. Cependant, peu importe la période de l’année, vous ne souffrirez ni d’une extrême chaleur, ni d’un froid inconfortable. Gardez toutefois en tête que les tarifs sont plus bas en basse saison.