Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Equateur !

L'Equateur de A à Z

©Torval Mork
tegus-cover-galapagos-equateur

Vous organisez un voyage en Équateur, à la découverte des volcans, de l’archipel des Galápagos et des hauts plateaux andins ? De A à Z, cet abécédaire vous dit tout du pays des tortues géantes, des lamas et des caïmans !

A comme Andes : les Andes équatoriennes, chaîne de montagnes impressionnantes, dessinent comme une épine dorsale au centre du pays. À travers ses vallées verdoyantes et ses hauts plateaux, la région vous offre des points de vue saisissants. Les sommets enneigés des Andes équatoriennes, comme le Cotopaxi, dominent le paysage. Les aventuriers y trouvent des chemins de randonnée épiques, au milieu d’une faune et d’une flore d’une richesse infinie. Les marchés d’Otavalo et les villes coloniales comme Cuenca fascinent par leur authenticité. Au cœur des Andes, la capitale Quito culmine à 2 800 mètres d’altitude. Enfin, entre les prairies fertiles et les lacs scintillants, des communautés autochtones réussissent encore à préserver leurs traditions ancestrales.

B comme Balsa : poussant dans les forêts tropicales de l’Équateur, le balsa est un arbre dont le bois est très apprécié pour l’artisanat et les petites constructions. Il se distingue par sa légèreté et sa polyvalence. Les artisans locaux le travaillent avec habileté, le transformant en sculptures délicates ou en meubles. Il est aussi utilisé pour la fabrication d’embarcations légères. Il tient ainsi une place essentielle dans la culture équatorienne.

C comme Cuenca : nichée au cœur des montagnes andines, Cuenca est considérée comme l’une des plus belles villes d’Amérique du Sud. Son centre historique classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO vous transporte en plein 16ème siècle. Vous arpentez alors des rues pavées, serpentant entre les imposants édifices cultuels et les places animées. Ses marchés traditionnels, ses fêtes religieuses et ses festivals colorés révèlent l’authenticité de la vie locale. Si vous le pouvez, ne ratez pas sa célébration des Saints Innocents ou son carnaval plein de vie et de gaieté ! Vous assistez alors à des défilés déguisés, vous participez à des jeux traditionnels et vous savourez une merveilleuse cuisine typique de la région !

D comme Drapeau : comme ses homologues vénézuéliens et colombiens, le drapeau de l’Équateur reprend les couleurs de celui de la Grande Colombie. Cet ancien État fondé après la décolonisation espagnole réunissait les 3 pays jusqu’à sa dissolution en 1831. Comme ses voisins, le drapeau équatorien ajoute aux bandes jaune, bleu et rouge du drapeau grand-colombien ses propres armoiries : un condor posé sur un médaillon dans lequel est représenté le volcan Chimborazo. Le tout est encadré de hallebardes. Le Chimborazo constitue le point culminant de l’Équateur, tandis que le condor est l’animal emblématique de la Cordillère des Andes. Ces armoiries insistent donc sur l’importance des montagnes dans la culture locale. Elles symbolisent par ailleurs la grandeur et la puissance de l’Équateur.

drapeau-equateur

©railwayfx

E comme Équateur : l’Équateur possède une histoire d’une richesse étonnante, façonnée par la civilisation inca et les conquistadors espagnols. De nombreux sites archéologiques témoignent de son passé précolombien, comme Ingapirca. Le pays recèle aussi de belles villes à l’architecture coloniale (Cuenca ou encore Quito). Ses paysages sont en tout point fascinants, des côtes du Pacifique jusqu’aux Andes et à la forêt amazonienne. Les promenades se ponctuent de visites sur les marchés colorés et dans les villages traditionnels. Les Îles Galápagos, situées au large de l’Équateur, sont considérées comme le berceau de la théorie de l’évolution de Darwin. Avec leur faune unique au monde, elles représentent une destination mythique pour les amoureux de la nature. L’Équateur offre ainsi une aventure culturelle et naturelle inoubliable. Afin d’en savoir plus, nous vous invitons à consulter nos exemples de voyages !

F comme Fous aux pieds bleus : le fou aux pieds bleus est un petit oiseau marin vivant sur les rives de l’Équateur. Son surnom Booby (bobo en espagnol, ce qui signifie stupide) lui vient de son allure gauche. Il se nourrit essentiellement de poissons. Plus le fou est en bonne santé, plus le bleu de ses pieds devient vif. Observer sa démarche maladroite le long de la plage ou le voir plonger avec grâce dans l’eau pour pêcher un poisson est une activité captivante !

G comme Galápagos : l’archipel des Galápagos, connu pour ses tortues géantes, se compose d’une quarantaine d’îles volcaniques dont la plus grande est celle d’Isabel. L’archipel, au large de l’Équateur, a profondément marqué Darwin, qui a débarqué sur place le 15 septembre 1835. L’observation de la faune locale, et notamment des tortues, a nourri sa fameuse théorie de l’évolution. Vous rêvez de voir ces fameuses tortues des Galápagos ? Rendez-vous alors sur l’île de Santa Cruz pour visiter le site de Rancho Primicias qui leur sert de refuge. Sur cette même île, vous avez tout loisir d’explorer les Tunnels de Lave, grottes issues des éruptions volcaniques, ainsi que la Station de Recherche Charles Darwin. Les autres îles de l’archipel disposent aussi de leurs charmes particuliers, comme les îlots de Tintoreras dont les belles eaux turquoise accueillent tortues de mer, otaries, iguanes marins et raies. Pour découvrir cette région, parcourez tous nos itinéraires dans les Galápagos.

galapagos-equateur

©Nikolai

H comme Humitas : les humitas, concoctées à partir de maïs et de fromage, font partie des spécialités de la cuisine équatorienne et sont issues de la culture amérindienne. D’autres ingrédients (œufs, oignons, ail) accompagnent la farce qui est placée dans une papillote de feuilles de Canna. D’une façon générale, la gastronomie locale est très variée, ce qui est lié à la grande diversité de plantes poussant dans le pays. Les Équatoriens apprécient les soupes et les crèmes. Le riz sert de base à bon nombre de plats. Vous voulez essayer un petit-déjeuner local ? Goûtez au tigrillo, cuisiné à base de bananes plantains et, parfois, de porc. Bien d’autres plats savoureux et typiques sont à votre disposition : soupes de poisson (encebollado), empanadas, ragoûts (secos), etc.

I comme Ingapirca : le site archéologique d’Ingapirca ravit tous les amateurs d’histoire et d’archéologie. Il vous permet de mettre vos pas dans ceux des anciens Incas et de découvrir l’histoire de l’un de leurs derniers empereurs : Huayna Capac (1467-1527). Ce dernier est à l’origine de la construction des bâtiments dont les fondations sont encore visibles. Aujourd’hui, seul le Temple du Soleil est encore debout, ainsi qu’une belle portion de la route inca qui reliait les cités de Quito et Cuzco.

J comme Jaguar : le jaguar est le roi de la faune équatorienne. Avec ses puissantes mâchoires (les plus puissantes de tous les félins), il est même capable de chasser les caïmans. Il est par ailleurs très important dans la culture du pays et plusieurs céramiques précolombiennes comportent des représentations de cet animal souple et majestueux. Le jaguar est actuellement menacé d’extinction, mais un plan de sauvetage a été lancé en 2020 et semble porter ses fruits.

Nos suggestions de voyages en Equateur


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir l’Equateur au cours d’un voyage unique…

Tous nos voyages en Espagne

K comme Kichwas : les Kichwas forment la communauté autochtone la plus importante d’Équateur. Sur les 15 millions d’habitants que compte le pays, 6,8% sont Amérindiens selon le gouvernement, mais les Nations-Unis portent ce chiffre à… 43% ! La langue kichwa est de la même famille linguistique que le Quechua, autre grand peuple autochtone des Andes. Tous seraient les descendants des anciens Incas. Leur mode de vie est basé sur la coopération, l’entraide et le respect de l’environnement. Vous souhaitez en savoir plus sur la culture des Kichwas et des Quechuas ? Vous pouvez visiter le Musée de l’Alabado à Quito, qui leur est en partie consacré. Vous pouvez surtout participer à la Fête du Soleil (Inti Raymi), qui se tient le 21 juin !

L comme Lagune de Cuicocha : nichée à 3 100 mètres d’altitude dans le cratère du volcan éponyme, la Lagune de Cuicocha est entourée d’une belle flore diversifiée. Celle-ci comprend des espèces rares, dont des orchidées ou des oreilles d’éléphant. Un sentier bien tracé permet de faire le tour du cratère, une aventure de 3 à 4 heures révélant les merveilles naturelles de ce lieu enchanteur.

lagune-cuicocha

©Noradoa

M comme Mitad del Mundo : au cœur de la paroisse de San Antonio, à 14 km de Quito, se dresse le monument de la Mitad del Mundo, érigé en 1982. Situé très exactement au milieu de la ligne équatoriale, il est conçu pour célébrer cette séparation entre les 2 hémisphères. Le monument dispose de nombreuses activités ludiques qui vous amènent à mieux connaître le monde et les différentes physiques entre les hémisphères. Après votre visite, vous pouvez flâner dans les rues de la belle ville coloniale de Ciudad Mitad del Mundo.

N comme Napo : le Rio Napo est l’un des deux principaux cours d’eau de l’Équateur (avec le Rio Anzu). Affluent de l’Amazone, il prend sa source sur les flancs du volcan Cotopaxi. Après être descendu de la montagne dans une course tumultueuse, il serpente calmement au cœur de la jungle amazonienne. Il accueille un grand nombre de croisières qui permettent aux voyageurs de découvrir la beauté extraordinaire de la forêt tropicale en toute tranquillité. Les aventuriers préfèrent explorer la rivière en kayak, en rafting ou en canoë.

O comme Oriente : l’Oriente désigne la partie équatorienne de la forêt amazonienne. Celle-ci est ici extrêmement dense, ce qui rend son exploration difficile. Elle abrite néanmoins plusieurs sites exceptionnels, accessibles par des sentiers percés à travers une jungle luxuriante. Les magnifiques chutes San Rafael font partie de ces incontournables, de même qu’une rencontre avec les piranhas du lac Pañacocha ! Le plus exaltant reste tout de même d’être bien à l’écoute des cris des animaux, typiques de la jungle, et de bien observer autour de soi la beauté de la nature sauvage.

chutes-san-rafael-equateur

©SimoneGilioli

P comme Panama : le chapeau panama n’a pas ses origines au Panama, mais bien en Équateur ! Ce chapeau est en effet créé à partir d’une plante endémique de l’Équateur, la cardulovica palmata. Encore de nos jours, cette feuille de palme est tissée manuellement pour donner un panama de fabrication artisanale et authentique. Lisez notre article consacré à l’artisanat en Equateur pour en savoir plus sur tous les incontournables de la culture équatoriennes.

Q comme Quito : perchée à 2 800 mètres d’altitude au cœur des Andes, Quito captive les voyageurs par son riche patrimoine historique et par sa beauté pittoresque. Sa vieille ville est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Au détour de ses rues pavées, elle révèle de somptueuses églises baroques, sorties tout droit d’une époque révolue. La capitale équatorienne marrie harmonieusement préservation de l’ancien et modernité, avec ses marchés colorés, ses galeries d’art et ses festivals culturels. Chaque 6 décembre, la ville célèbre sa fondation, ce qui est l’occasion de grandes festivités alliant parades de rue et dégustations gastronomiques. Afin d’en savoir plus, découvrez notre article dédié.

R comme Réserve de Cuyabeno : la réserve de Cuyabeno couvre une partie de l’Amazonie Équatorienne. Ses nombreux lacs et marais sont parfaits pour observer dans son environnement naturel une faune aquatique rare, composée de lamantins, de dauphins d’eau douce, de caïmans et d’anacondas. En levant les yeux, vous apercevez aussi singes et oiseaux colorés, tandis qu’au sol tapirs et pécaris se promènent à la recherche de nourriture. Plusieurs villages amérindiens sont par ailleurs ouverts aux voyageurs. Vous pouvez ainsi participer à des séances d’artisanat traditionnel ou goûter à la cuisine locale !

Nos suggestions de voyages en Equateur


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir l’Equateur au cours d’un voyage unique…

14 jours / 13 nuits

Les incontournables de l’Equateur, entre confort et authenticité

À partir de 2999€

Découvrir
equateur-authenticite
Tous nos voyages en Espagne

S comme la Sierra : la Sierra désigne en Équateur la partie des Andes qui traverse le pays sur une étendue de 800 km. Si les vallées sont très peuplées, les montagnes restent sauvages. De nombreux treks et chemins de randonnée permettent aux sportifs et aux moins sportifs de découvrir des écosystèmes uniques au monde, ainsi que des villages traditionnels.

T comme Tortuga : les tortues des Galápagos, emblèmes de l’archipel éponyme, incarnent la rareté et la diversité de la faune. Ces créatures géantes (elles peuvent peser jusqu’à 250 kg), semblent venir de la préhistoire. Comme l’avait perçu Darwin, leur survie est une leçon de l’évolution, tellement leur physique s’est idéalement adapté à leur environnement. Les rencontrer dans cet environnement est une expérience inoubliable. Elles se trouvent principalement dans les îles Santa Cruz, San Cristobal, Isabel et Española. Protégées avec ferveur par les populations locales, les tortues géantes incarnent la magie des Galápagos et rappellent l’importance de préserver la biodiversité unique de cette région.

U comme UNESCO : 5 sites équatoriens sont classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ces sites sont très divers. Certains abritent un environnement unique au monde (les Îles Galápagos ou le Parc National Sangay). D’autres datent de l’époque coloniale (Les centres historiques de Quito et Cuenca), tandis que le dernier est un héritage de la période inca (Qhapaq Ñan, les fameux chemins incas des Andes). Cette diversité reflète l’importance de ces 3 éléments dans la culture équatorienne.

quito-equateur

©jon_chica

V comme Volcan : les Andes équatoriennes comptent 60 volcans dont le plus connu est sans doute le Cotopaxi, culminant à près de 6 000 mètres. Sur son cône parfait, perpétuellement enneigé, repose un cratère atteignant 800 mètres de diamètre. Les autres volcans, du Cayambe au Chimborazo, forment ce que le grand explorateur Alexander Von Humboldt a surnommé « L’Avenue des volcans ». C’est un terrain de jeu exceptionnel pour tous les aventuriers. Treks et ascensions épiques vous attendent au cœur d’un environnement extraordinaire. Découvrez notre itinéraire dédié pour un voyage au cœur des volcans équatoriens.

W comme Wawa : les membres des communautés autochtones utilisent fréquemment le mot affectueux wawa, issu de la langue quechua, pour désigner les enfants. Ceux-ci sont considérés comme l’avenir de la communauté et sont donc particulièrement choyés. Il s’agit pour les anciens d’assurer la transmission des traditions et la préservation d’une identité ancestrale. La culture et la langue quechuas exercent encore une forte influence en Équateur.

X comme « Xíngama » : xingama est un mot de langue kichwa signifiant « soleil ». Il est l’équivalent du mot quechua « inti ». Ces deux mots désignent donc à la fois l’astre naturel et le Dieu Soleil. Au centre de la religion inca, le Dieu Soleil est encore aujourd’hui essentiel dans la spiritualité et la culture des peuples autochtones de l’Équateur. Il est célébré lors des cérémonies et des festivités, comme les Fêtes du Soleil, évoquées à la lettre K. Il est source de chaleur, de fertilité et de vie.

Y comme Yasuní : la Parc National Yasuni, situé à l’est de l’Équateur au cœur de la forêt amazonienne, abrite une multitude d’espèces rares et endémiques. Ses vastes étendues de jungle épaisse, traversée par le Rio Napo (reportez-vous à la lettre N !), servent de refuges aux singes capucins, aux jaguars et aux oiseaux colorés de la canopée. Cette harmonie et cette beauté suscitent la fascination de tous les amoureux de la nature.

Z comme Zamora : Zamora est une belle ville de l’Équateur, nichée dans les contreforts andins et bercée par les eaux du Rio Zamora. Entourée de montagnes verdoyantes, elle invite à la détente et à la méditation. Les nombreuses cascades des environs, telles que la cascada de Sotillo ou celle d’Abelón, constituent de superbes objectifs de balade. La ville elle-même invite à la promenade avec ses rues chamarrées et son marché animé.

Nos articles associés


Poursuivez votre découverte de notre pays et la préparation de votre voyage en explorant d’autres articles de notre guide de voyage dédié à l’Equateur!


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Equateur


Vocabulaire essentiel
pour votre voyage en Equateur
Découvrez quelques mots et expressions équatoriennes à connaître, afin de briser la glace avec les locaux que vous pourrez rencontrer lors de votre voyage en Equateur.
Voir l‘article
santa-ana-hill-equateur

Une semaine en Équateur

Une semaine en Équateur
En plein Océan Pacifique, vous vivrez une expérience naturelle comme il en existe peu. Nous vous proposons dans ce guide quelques bonnes idées pour le déroulement de votre séjour.
Voir l‘article
plage-equateur

Marchés et Artisanat en Équateur

Marchés et Artisanat en Équateur
En Équateur, dès l'aube, les stands s'étendent à perte de vue dans les villes et les villages et on trouve des marchandises de toutes sortes : souvenirs, fleurs, fruits frais et même des animaux. L'artisanat est le véritable symbole des marchés équatoriens, où presque chaque village a sa spécialité.
Voir l‘article
marche-artisanat-equateur

Quand partir en Equateur ?

Quand partir en Equateur ?
En Equateur règne un climat équatorial, cela signifie que la météo y est plutôt chaude et humide tout au long de l'année. Découvrez les meilleures périodes pour visiter l'Equateur.
Voir l‘article
quand-partir-en-equateur
Suivre le guide